La Taxonomie de Bloom

La Taxonomie de Bloom est un modèle de pédagogie proposant une classification selon les compétences. 

Une classification en 6 niveaux

La Taxonomie de Bloom à été inventée par Benjamin Bloom en 1956. Benjamin Bloom est un psychologue américain spécialisé en pédagogie. Il à mis au point un modèle de pédagogie reposant sur six niveaux de complexité :

  1. La connaissance 
  2. La compréhension
  3. L’application
  4. L’analyse
  5. La synthèse
  6. L’évaluation

Chacun de ses niveaux requiert des capacités et des habiletés intellectuelles, qui peuvent être évaluées chez les apprenants grâce à des objectifs pédagogiques. Ces objectifs sont définis par des verbes d’action : se souvenir, répéter, combiner, utiliser, etc.

Premier niveau : la connaissance des informations

L’apprenant doit pouvoir manipuler l’information de manière simple : repérer l’information et s’en souvenir.

Exemples d’objectifs : connaître des événements, des dates, des lieux, réciter, associer des images à des mots, etc.

Second niveau : la compréhension

L’apprenant doit démontrer sa compréhension sur les notions apprises et créer des liens significatifs entre les nouvelles informations et les anciennes.

Exemples d’objectifs : reformuler, distinguer VraiFaux, faire des comparaisons, etc.

Troisième niveau : l’application

L’apprenant doit pouvoir mettre en appliquation ses connaissances.

Exemples d’objectifs : résoudre un problème, réaliser un schéma, etc.

Quatrième niveau : l’analyse

L’apprenant doit fractionner ses connaissances et démontrer les liens entre les parties.

Exemples d’objectifs : organiser des idées, réaliser un rapport de recherche, etc.

Cinquième niveau : la synthèse

L’apprenant doit concevoir une méthode ou une idée à partir de ses connaissances. 

Exemples d’objectifs : produire une idée, élaborer un plan détaillé, etc.

Sixième niveau : l’évaluation

L’apprenant doit estimer en appliquant les critères d’apprentissage.

Exemples d’objectifs : trouver des problèmes devant être résolus, porter un jugement, comparer des idées, etc.

Pourquoi utiliser la Taxonomie de Bloom ?

La taxonomie de Bloom permet de planifier une séquence d’apprentissage : activité du plus simple vers le plus complexe. 

C’est un bon moyen de soutenir l’apprentissage et de permettre à l’apprenant de se situer pour suivre son évolution.

Rejoignez la communauté des

Professionnels de la formation

Retrouvez des articles similaires à celui-ci :

Questiologie ; Ancrage mémoriel ; Storytelling

L'article vous a plu ? Faites-le nous savoir

Articles associés

Le brainwriting

Le Brainwriting est une variante du Brainstorming. Il facilite les processus d’innovation et stimulant la créativité. La méthode 635 (6 personnes – 3 idées –…

La méthode Philips 6/6

Technique d’animation dynamique et productive, la méthode dite “Philips 6×6” est particulièrement efficace pour mener une réflexion collective en grands groupes. Cette démarche permet à…