Le modèle du filtre de Broadent

L’attention est le processus cognitif et perceptif par lequel le cerveau traite en priorité certaines informations au détriment d’autres. Ce facteur d’efficience agit à la fois sur la perception, la mémorisation et la résolution de problème.

 

Donald Broadbent

Psychologue britannique, né en 1926. Il à enseigné la psychologie expérimental dans les universités de Cambridge et Oxford.
Sa vocation pour la psychologie lui vient de son engagement dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Selon lui, les difficultés de communication sont plus souvent liées à des facteurs humains qu’à des déficiences du matériel. 

Il a aussi beaucoup apporté à la psychologie cognitive, notamment grâce à sa théorie du filtre attentionnel, notamment à travers son ouvrage fondateur Perception and Communication (1958).

Donald Broadbent

Le fonctionnement de l'attention

En 1954, David Broadent réalisa une expérience sur l’attention et la mémoire : l’écoute dichotique.

Cette expérience à permis de ressortir 3 grands points :

◆ Le traitement attentionnel a une capacité limitée : (on ne peut pas faire attention à tout à la fois).
◆ La focalisation de l’attention sur l’information jugée pertinente améliore le traitement de cette dernière.
◆ Les informations sur lesquelles l’attention n’est pas focalisée sont altérées.

Le filtre attentionnel

il n’existe donc qu’un seul canal attentionnel :

Les informations circulent du registre sensoriel (système qui perçoit les informations reçues par les yeux, les oreilles ou encore les mains) à la mémoire à court terme par un seul et même système et ne peuvent donc pas être traitées en totalité.
Pour éviter les problèmes, un filtre serait positionné avant la mémoire à court terme et ne ferait passer que les informations auxquelles la personne fait attention.

Modèle de l'attention sélective

Rejoignez nous !

Les limites du filtre attentionnel de Broadbent

Selon Anne Treisman, une psychologue anglaise, le filtre de Broadbent à des limites. Elle propose donc un nouveau modèle de filtre, le “filtre atténuateurs”. Pour Treisman, les informations non pertinentes ne sont pas bloquées mais atténuées. Ce modèle montre que le filtre aurait plutôt un effet de modérateur.

Modèle de l'atténuation de Treisman

C’est sur un dernier modèle que Deutsch et Deutsch ont proposé une version légèrement différente des précédents filtres. Pour eux toutes les informations sont traitées, cependant la sélection se fait juste avant la réponse. C’est à dire avant les actions associés au traitement des informations.

Modèle de sélection tardive de Deutsch et Deutsch

Rejoignez la communauté des

Professionnels de la formation

Retrouvez des articles similaires à celui-ci :

Anthropologie ; Heutagogie ; Ancrage mémoriel

L'article vous a plu ? Faites-le nous savoir

Articles associés

Le brainwriting

Le Brainwriting est une variante du Brainstorming. Il facilite les processus d’innovation et stimulant la créativité. La méthode 635 (6 personnes – 3 idées –…

Le brainstorming

Le brainstorming, appelé également remue-méninges, est une technique de résolution créative de problème sous la direction d’un animateur. C’est plus spécifiquement une réunion informelle de…