L’effet Vicariant

Nos interactions sociales déterminent l’acquisition de nouveaux comportements, habiletés, ou capacités. Et cela, grâce à notre capacité à observer, analyser, interpréter et imiter les comportements d’autrui qui nous semblent favorables. 

De là en découle l’effet Vicariant, une pédagogie sur mesure basée sur l’observation et les échanges entre pairs.

Une pédagogie sur mesure

Cette pédagogie en développement à l’école élémentaire est inspirée des travaux de Benjamin Bloom. Elle prône le respect du rythme de chacun.
Cela nous permet de connaître notre autonomie lors de l’apprentissage. (Ce dont nous sommes capables, repérer mes erreurs, ce que je dois améliorer.)

1- Travail en autonomie : l’apprenant sélectionne lui-même la tâche à accomplir parmi une liste-> cela garantit un meilleur investissement

2- Moment de “bilan” : l’apprenant explique ce qu’il a réussi ou, au contraire, demande de l’aide à ses pairs

Les travaux de Bandura

L’effet vicariant pourrait aussi être traduit par apprentissage indirect. C’est à Albert Bandura dans les années 1970 que l’on doit ce concept. Pour la plupart des théories, l’apprentissage ne peut se faire qu’en accomplissant une action et en faisant l’expérience de ses conséquences. Bandura ajoute un élément capital. Il pense que les apprentissages peuvent aussi résulter de l’observation.

Selon lui, on est tous capable d’observer, d’en tirer des conclusions pour soi-même, de s’autoréguler, donc d’apprendre en observant. 

L'effet vicariant

Le savoir-faire de l’apprenant doit être suffisamment important pour qu’il puisse expliciter sa démarche, décomposer son raisonnement.
Les observateurs prennent des repères et s’approprient les compétences.

  • Chacun peut s’auto-évaluer et gérer ses propres tâches au moment choisi, en se consacrant d’abord aux tâches jugées à sa portée.
  • Cette pédagogie favorisant les échanges, permet aux apprenants atypiques de gérer leurs apprentissages.

En milieu professionnel

Observez les comportements des personnes que vous considérez comme ayant réussi, analysez et interprétez cette réussite. Chercher ce qui pourrait  vous correspondre, et ce que vous pouvez mettre en place, pour pouvoir atteindre vos objectifs. Il ne faut pas calquer ce que les autres font, et perdre votre propre vision. Il s’agit de vous approprier des comportements qui pourraient vous être utiles, de l’adapter à votre propre expérience.

En conclusion, observer le comportement des personnes en réussite et les effets positifs en découlant favorise l’apprentissage.
L’opportunité d’observer et d’apprendre par ses pairs constitue une source d’informations, de confiance et d’efficacité estimable. Les comportements et savoir-faire sont développés de manière adaptée et par l’investissement de chacun.

Rejoignez la communauté des

Professionnels de la formation

Retrouvez des articles similaires à celui-ci :

Anthropologie ; Heutagogie ; Ancrage mémoriel

L'article vous a plu ? Faites-le nous savoir

Articles associés

Le brainwriting

Le Brainwriting est une variante du Brainstorming. Il facilite les processus d’innovation et stimulant la créativité. La méthode 635 (6 personnes – 3 idées –…

Le brainstorming

Le brainstorming, appelé également remue-méninges, est une technique de résolution créative de problème sous la direction d’un animateur. C’est plus spécifiquement une réunion informelle de…