🍪 Nous utilisons des cookies pour personnaliser votre expérience sur ce site

Gérer les cookies enregistrés :

En plus des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site, vous pouvez sélectionner les types de cookies.


La pédagogie du Jigsaw

Les chiffres de formation la professionnelle en 2021

La pédagogie Gattegno

La pédagogie Gattegno
La pédagogie Gattegno
Pédagogie alternative mise au point dans les années 1950, l'approche Gattegno est basée sur la reconnaissance des capacités d'apprentissage que chaque individu possède. A partir d’outils pédagogiques conçus pour faciliter les prises de conscience, elle propose une exploration de l’étendue du champ étudié.


La pédagogie Gattegno
La pédagogie Gattegno

Qu’est ce que la pédagogie Gattegno ?

Pédagogie alternative mise au point dans les années 1950, l'approche Gattegno est basée sur la reconnaissance des capacités d'apprentissage que chaque individu possède. A partir d’outils pédagogiques conçus pour faciliter les prises de conscience, elle propose une exploration de l’étendue du champ étudié.
Pédagogie essentiellement fondée sur l’expérience et la pratique, la mise en œuvre de l'approche Gattegno se traduit par le fait que les apports théoriques sont systématiquement abordés au moyen d’exemples et d’outils concrets, issus de la communication spontanée.
La pédagogie Gattegno vise donc à proposer un enseignement actif et heuristique, respectant l’intégrité de chacun dans le cadre d’une évaluation formative interactive continue et d’un enseignement différencié.
 
 

Qui est Caleb Gattegno ?


Comme Montessori, c’est un scientifique mais aussi et surtout un mathématicien. D’origine anglo-espagnole, Gattegno (1911-1988) est principalement connu pour son approche innovante de l’enseignement et de l’apprentissage des mathématiques, des langues étrangères (le Silent Way – La méthode silencieuse) et de la lecture (Lecture en couleurs). Il a également inventé des matériels pédagogiques pour chacune de ces approches. Contrairement à Montessori, Gattegno n’a pas su « démocratiser » et étendre sa pédagogie.
 
 
signature

Les voies de connaissance

Depuis quelques siècles, l’analyse et le sens du détail forment la base des sciences, au détriment de la synthèse. Gattegno appelle « intuition » l’union de l’analyse et de la synthèse. Pour Gattegno, l’intuition est la voie de connaissance de l’avenir. Elle est la plus fructueuse car c’est elle qui nous permet d’étudier les questions complexes pour lesquelles nous ne pouvons pas espérer trouver des réponses simples telles que nous fournirait l’analyse. Il s’agit du « mode adaptatif » de l’approche neuro-cognitiviste ou du mode créatif ou encore du système 2 (neurosciences).

Le rôle de l’enseignant 

L’essentiel de l’approche Gattegno réside dans le fait que chaque apprenant prend conscience de ses difficultés et trouve lui-même le moyen de les surmonter.
Observant ses élèves appréhender les situations pédagogiques proposées, l’enseignant adapte en permanence son action créant ainsi le cours au bénéfice de ses élèves.
Il attire l’attention sur un point particulier, modifie la situation, revient à une étape précédente si elle semble faire défaut à l’un ou à l’autre, ou à l’ensemble de la classe, favorise et stimule l’expression orale et les interactions.

Les outils

la lecture en couleur,
le Silent Way pour les langues étrangères,
et les réglettes Cuisenaire (du nom de son inventeur, puis développées et popularisées par Caleb Gattegno) pour les mathématiques. Elles sont utilisées dans la méthode de Singapour mais la philosophie qui sous tend leur utilisation a été dévoyée.

L’apprentissage en 4 étapes

La pédagogie Gattegno décrit 4 stades dans l’apprentissage :

Le premier stade est celui de la première prise de conscience, celle qui dit qu’il existe quelque chose de nouveau à explorer.
Le second est celui de l’exploration, des tentatives avec leur lot d’erreurs, des conséquences que l’on peut tirer de ces erreurs, des stratégies personnelles qui en découlent.
Le troisième est un stade de transition qui permet d’atteindre, par la pratique, l’automatisation.
Le quatrième stade est celui de la maîtrise, qui peut être transférée à tout autre apprentissage ultérieur.

Conclusion 

La pédagogie Gattegno a de nombreux points communs avec les pédagogies alternatives Freinet et Montessori fondées pour leur part au début du 20e siècle : ce sont toutes trois des pédagogies actives visant à développer l’autonomie, à rendre l’apprenant acteur de ses apprentissages et susciter sa curiosité.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

La pédagogie du Jigsaw

Les chiffres de formation la professionnelle en 2021