🍪 Nous utilisons des cookies pour personnaliser votre expérience sur ce site

Gérer les cookies enregistrés :

En plus des cookies nécessaires au bon fonctionnement du site, vous pouvez sélectionner les types de cookies.


La méthode Jacotot

La pédagogie Gattegno

La pédagogie du Jigsaw

La méthode Jacotot
La méthode Jacotot
Le Jigsaw est un enseignement en puzzle qui se déroule en trois étapes : individuel, entre experts, au sein du sous-groupe hétérogène de 6 participants.


La pédagogie du Jigsaw
La pédagogie du Jigsaw

Qu’est ce que le Jigsaw ?

Le Jigsaw est un enseignement en puzzle qui se déroule en trois étapes : individuel, entre experts, au sein du sous-groupe hétérogène de 6 participants.
 
Cette méthode encourage fortement les élèves à l’écoute, à l’engagement, à l’interaction, au partage et donc, confère à chacun un rôle essentiel à jouer dans l’activité académique. Les « jigsaw classroom » ont également pour avantage considérable la réduction de l’hostilité et des préjugés interethniques.
 

Le repère : Elliot Aronson


Elliot Aronson, né le 9 janvier 1932, est un psychologue américain. Il est classé parmi les 100 psychologues les plus éminents du xxe siècle, surtout connu pour l'invention de la salle de classe Jigsaw comme un moyen de réduire l'hostilité interethnique et les préjugés, ses recherches sur la dissonance cognitive et ses manuels de psychologie sociale.
 
signature

Les trois étapes du Jigsaw

Individuel : après avoir divisé l’objet de l’apprentissage en plusieurs parties, le formateur répartit chaque unité à un nombre de participants équivalents.

Entre experts : cette phase permet à tous les participants qui ont découvert la même unité de se réunir et de mettre ensemble leurs compréhensions, incompréhensions et explications.

En sous-groupe : une fois que chaque expert a eu l’occasion d’augmenter son expertise par la coopération avec ses pairs, le formateur compose des sous-groupes reprenant un représentant de chaque unité. Au sein de son sous-groupe, chaque participant devra former ses collègues afin de transférer ses acquis.
Si le groupe travaille sur l’acquisition d’une procédure, l’ordre de présentation des unités sera important. Il peut être envisagé d’évaluer individuellement les acquis.

Avantages

Les élèves des classes en puzzle montrent une évolution positive dans leur attrait pour leurs camarades de classe, peu importe qu'ils fassent partie de leur groupe ethnique ou non. Leur estime de soi a également progressé significativement plus que dans les classes contrôles, aussi bien pour le groupe majoritaire que pour les groupes minoritaires. La plupart des étudiants dans les classes en puzzle ont aussi montré un plus grand attrait pour l'école que les élèves des classes traditionnelles.

Inconvénients

Dans certains cas, un élève dominant peut prendre trop de place, ou tenter de diriger le groupe. Pour pallier ce problème, les enseignants tentent de mettre en avant les intérêts du groupe en faisant participer tous les élèves de manière équitable. Un leader, désigné par l’enseignant, veillera à maintenir cette égalité.
Certains élèves sont naturellement plus faibles que la majorité et éprouvent des difficultés à résumer ce qu'ils ont lu. Les professeurs doivent alors s'assurer que le rapport qui sera fait par ces élèves ne sera pas de moins bonne qualité que les autres, sans quoi l'élève plus lent mettra malgré lui en péril la réussite de l'équipe et s'attirera immanquablement les foudres de ses coéquipiers. C'est pour cette raison qu'ont été inventés les groupes d'experts. Dans ces groupes, l'élève pourra comparer son travail avec celui d'autres élèves ayant pour charge le même fragment de leçon que lui.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

La méthode Jacotot

La pédagogie Gattegno