Les différences entre pédagogie et andragogie

La pédagogie, qui est plus connue, se définit comme étant la science de l’enseignement aux enfants. L’andragogie, elle, est la science de l’enseignement aux adultes.

Dans cet article, nous allons donc revoir les définitions et sens des termes pédagogie et andragogie, puis donner des différences qui existent entre les 2.

Qu'est ce que la pédagogie ?

La pédagogie est la science de l’enseignement, qui sert de base à tout apprentissage.

Elle consiste à éveiller un maximum l’intérêt et la curiosité de l’apprenant, pour qu’il puisse apprendre en toute sérénité.
La pédagogie est, étymologiquement, l’action de “conduire les enfants“, du grec PAIDAGÔGIA. C’est donc l’art d’éduquer.

Le terme de « pédagogie » dérive du grec παιδαγωγία, de παιδός (/’paɪdɔs/), « l’enfant », et ἄγω (/’a.gɔ/), « conduire, mener, accompagner, élever ».

Dans l’Antiquité, le pédagogue était un esclave qui accompagnait l’enfant à l’école, lui portait ses affaires, mais aussi lui faisait réciter ses leçons et faire ses devoirs.

« Pédagogie » est un mot remontant à 1495 d’après le dictionnaire Le Robert. L’Académie française l’admet depuis 1762.

Qu'est ce que l'andragogie ?

L’andragogie est la pratique de l’éducation des adultes. Elle développe plusieurs principes recouvrant les conditions d’apprentissage optimales des adultes.

Le mot andragogie a pour étymologie les mots recs andros : homme (dans le sens de l’être humain adulte) et agogos : guide.

Le terme a été cité pour la première fois, en 1833, par un professeur de grammaire allemand, Alexander Kapp, pour décrire la théorie éducatrice de Platon.

On retrouve la trace de ce terme, en 1921, chez le spécialiste de sciences sociales allemand Eugen Rosenstock qui suggère que l’éducation des adultes nécessite des enseignants, des méthodes et une philosophie qui lui soient propres.

Les différences entre pédagogie et andragogie

L’importance de la formation

La formation doit impliquer l’apprenant adulte. En pédagogie, la relation entre l’élève et l’enseignant est très hiérarchisée. En andragogie, l’adulte doit participer dans la planification et l’évaluation de ses apprentissages. Le formateur doit impliquer l’apprenant, lui demander quels sont ses objectifs, pourquoi il suit la formation, ce qu’il attend de cette dernière, etc.

De plus, les apprenants adultes ont besoin de concret. Ils veulent savoir pourquoi cette formation est importante et quelles en sont les applications réelles. Ils ont besoin d’être convaincus. Les apprentissages doivent être en lien avec des situations réelles. Pour ces apprenants, le terrain est le lieu de la compréhension.

L’utilité de la formation en avant-plan

Les adultes savent comment et pourquoi apprendre, ils n’ont pas besoin d’un soutien pour avancer car ils savent qu’ils sont dépendants de leur travail et de ce qu’ils produisent.

Ils sont responsables et produisent pour un bénéfice immédiat.

C’est une psychologie étrangère à un enfant, qui, lui, ne sait pas pourquoi il travail et apprend (il n’arrive pas à concevoir qu’il apprend pour plus tard). C’est pour cela que la pédagogie sert à éveiller la motivation des enfants par le biais de jeux : On apprend tout en se divertissant.

Exemples tirés des expériences passées des apprenants

L’enfant possède une expérience limitée contrairement à l’adulte.

Le formateur doit alors adapter son enseignement en lien avec les expériences de l’apprenant adulte.

Il doit s’en servir pour donner des exemples reliés à cette expérience et même demander à l’apprenant de partager son vécu, ce qui le valorisera et en apprendra au reste du groupe par le fait même.

Accompagner les apprenants adultes dans le changement

L’adulte sera plus réfractaire au changement que l’enfant, car il a mis du temps et beaucoup d’énergie à se bâtir des méthodes qui pour lui, fonctionnent très bien.

Il sera alors plus difficile de lui présenter des façons différentes de travailler, ça pourrait même le déstabiliser. Il est donc important de bien cibler les besoins et bien exposer les objectifs de la formation à l’apprenant adulte afin d’atténuer les craintes et favoriser l’ouverture au changement.

Rejoignez la communauté des

Professionnels de la formation

L'article vous a plu ? Faites-le nous savoir

Articles associés

Le brainwriting

Le Brainwriting est une variante du Brainstorming. Il facilite les processus d’innovation et stimulant la créativité. La méthode 635 (6 personnes – 3 idées –…

Le brainstorming

Le brainstorming, appelé également remue-méninges, est une technique de résolution créative de problème sous la direction d’un animateur. C’est plus spécifiquement une réunion informelle de…