Pratiquer la questiologie

La questiologie est souvent désignée comme la “science des questions”. On peut aussi la qualifier d’art dans le sens du savoir. La questiologie c’est maîtriser l’art de se poser la bonne question et au bon moment. Cette pratique à pour but de modifier notre manière de réfléchir et de communiquer, si nous posions moins d’affirmations lors de nos échanges, cela laisserait plus de place pour poser des questions.

Comment trouver les bonnes questions ?

Il est facile de dire qu’il faut se poser des questions pour pousser une réflexion, mais il est plus compliqué de réussir à trouver les bonnes questions.

Comme beaucoup de processus liés au cerveau, c’est un exercice qui nécessite de l’entraînement. C’est un travail d’écoute principalement, il faut apprendre à mieux écouter pour réussir à extraire les informations importantes ou les informations qui pourraient poser problème. Le cerveau à tendance à se focaliser seulement sur les informations qu’il connaît, hors le plus intéressant est souvent ce que l’on ne sait pas. Reconnaître un manque de connaissances est une première étape qui permet d’emmener vers une réflexion guidée, non pas par des affirmations, mais par des questions.

Pourquoi utilisons nous si peu cette capacité à poser des questions ?

A l’école on nous apprend à trouver LA bonne réponse attendue. Lorsque le professeur interroge un élève, sa réponse est bonne ou fausse, il y a rarement une ouverture de bonne réponse. Notre cerveau est donc habitué à réfléchir et agir pour sélectionner une réponse, parmi nos connaissances.

Ce processus empêche de réaliser un questionnement ouvert. Il faut garder à l’esprit que la réponse à une question peut être une multitude de réponses, et même une autre question. De plus, dans la plupart des cas, la bonne réponse n’est pas celle qui permettra une meilleure réflexion. Encore une fois, c’est un processus mis en place par le cerveau. De manière générale, chez un Homme seulement 15% de nos capacités à nous poser des questions est utilisé.

Dans quels cas utiliser la questiologie ?

La questiologie permet d’aider la communication entre les personnes. Par exemple, en cas de conflit ou de blocage, si les deux personnes restent bloquées sur leurs avis et ne partagent que leurs convictions de manière affirmative, la situation peut rester au même point pendant un long moment. Pourtant en communiquant via des questionnements cela amène une réflexion des deux partis et amène plus facilement à un terrain d’entente.


A savoir : Le temps moyen de réflexion d’une personne lorsqu’on lui pose une question est de 10 secondes.

Les 4 questions à se poser dans chaque situation

1- Posture de l’Observateur : Qu’est-ce qu’il se passe ?
2- Posture de l’Acteur : Qu’est-ce que je fais ? Qu’est-ce que je peux faire ?
3- Posture introspective : Comment je me sens ? Quels sont mes ressentis ?
4- Prise de recul : Comment améliorer la situation ? Quels solutions ?

Rejoignez la communauté des

Professionnels de la formation

L'article vous a plu ? Faites-le nous savoir

Articles associés

Le brainwriting

Le Brainwriting est une variante du Brainstorming. Il facilite les processus d’innovation et stimulant la créativité. La méthode 635 (6 personnes – 3 idées –…

Le brainstorming

Le brainstorming, appelé également remue-méninges, est une technique de résolution créative de problème sous la direction d’un animateur. C’est plus spécifiquement une réunion informelle de…